Inondations, catastrophes naturelles, évènements climatiques : comment s’y retrouver ?

Nous sommes tous malheureusement, et de plus en plus souvent, confrontés à ce type d’événements dont les journaux se font écho. Ces évènements dramatiques entrainent de lourds dommages, aux conséquences importantes.

Face à cette situation, et devant l’ampleur des dégâts, il n’est pas toujours facile de réagir et d’avoir les bons réflexes. Alors nous vous proposons de faire un point sur les différentes garanties qui peuvent être mises en jeu.

Inondation ou dégâts des eaux

Contrairement à une idée reçue, l'inondation n'est pas un sinistre dégât des eaux, et ce, malgré l’ampleur importante des dégâts causés par des pluies torrentielles ou de fortes intempéries.

Bien entendu, l'inondation créée de nombreux dégâts des eaux, mais la qualification du sinistre est l'inondation.

Il n'y a pas d'arrêté ministériel, et la gestion du dossier se fait dans un cadre exclusivement contractuel, entre assuré et assureur. La garantie sollicitée dans votre contrat est la garantie événements climatiques et vous pouvez parfaitement être indemnisé de vos dommages dès lorsque vous êtes touchés par cette inondation. Les biens couverts par cette garantie sont de façon habituelle, le bâtiment principal et ses annexes à l'exclusion des constructions en matériaux légers. Le mobilier est garantie dès lors qu'il est à l'intérieur des bâtiments. Qui plus est, toutes vos pertes indirectes (perte de jouissance par exemple…) peuvent être prises en compte, si, bien entendu, votre contrat le prévoit.

Le matériel de loisir, les clôtures, murs de soutènement, mobile-home, piscine, les aménagements extérieurs sont souvent exclus du contrat de base, et font l'objet de garanties optionnelles (type pack jardin, pack loisir, pack piscine, etc...) ou complémentaire (tondeuses autoportées, mini-tracteurs,..). Enfin, une franchise sera retenue, le montant étant informé dans les conditions particulières de votre contrat.

Les mesures de sauvetage, pompage, déblaiement, assèchement et nettoyage sont souvent inclus dans votre garantie événement climatique dont l'inondation, mais peuvent être limités.

Pour les sinistre inondations, les conditions générales d'un contrat réserves parfois de mauvaises surprises. En effet, certain contrat prévoit des exclusions à la suite d'une première inondation. En pratique, si la garantie est mise en jeu une première fois, vous n'êtes plus garantis pendant 10 ans.

Inondation ou catastrophes naturelles

Une inondation n'est pas une catastrophe naturelle. Une catastrophe naturelle est un événement survenant subitement, brutalement et de manière imprévisible. Lors de cet événement exceptionnellement important, l’état de catastrophe naturelle est reconnu, comme une inondation d'une intensité anormale. Dès lors le gouvernement décrète un arrêté de catastrophe naturelle, qui détermine les périmètres sinistrés, encadre les conditions de prises en charge matérielle et humaine des conséquences d’un tel bouleversement.

Coulées de boue, sécheresse, tremblements de terre, vagues submersives, entrent aussi dans cette catégorie, avec une nuance pour les tempêtes si les vents ne dépassent 145km/h en moyenne sur 10 minutes ou 215 km/h en rafales.

Comment déclarer mon sinistre inondation ?

Inondation ou catastrophe naturelle, vous ne devez pas attendre pour déclarer votre sinistre. Seules, les autorités décideront de la qualification de l'évènement selon son impact sur son environnement.

Il n'y a pas de formalisme particulier pour saisir votre assureur en garantie. Un appel téléphonique suffit. Vous saurez très rapidement, à réception d'un numéro de dossier que votre demande a été enregistrée. Vous n'aurez plus qu'à attendre la venue de l'expert de compagnie. Les délais sont parfois longs, et le personnel dépéché par les cabinets d'expertises ne sont pas toujours des spécialistes de l'inondation.

Ces évènements étant souvent traumatisant lors d'une inondation, il est bon de se faire accompagner pour déclarer son sinistre. L’expert d’assuré pourra vous être d’un grand secours pour bien suivre l'application des garanties, constater et estimer les dégâts immobiliers ainsi que l’étendue de vos pertes mobilières.

Nous vous invitons à vous reporter à l'article : "Comment choisir son expert d'assuré ?"

Nos experts vous répondent

Simple
et gratuit !
Déjà plus
de 50 000 expertises

Une question

Partagez vos questions à nos experts et obtenez une réponse d'expert...
contact@declarer.fr
Notre expert vous répondra sous 48 heures ouvrées.