Cinq liens pour bien gérer son sinistre dégâts des eaux

Un sinistre dégâts des eaux, c'est toujours une surprise, une mauvaise surprise!

Dans une copropriété, un immeuble locatif, le logement concerné par l'origine de la fuite n'est pas nécessairement atteint par des dommages. La ou les personnes qui donnent l'alerte sont souvent les occupants des logement inférieurs. L'urgence est variable, mais c'est surtout l'absence d'occupant qui réserve les cas les plus graves.

L'urgence n'est pas de remplir un constat amiable dégât des eaux pour prévenir son assureur, ça n'a jamais arrêté aucune fuite. Il faut trouver un plombier.

Le plombier ou les pompiers

Le plus difficile est de trouver un plombier le vendredi soir, tout comme le week-end. Une fois trouvé, de bons réflexes permettent d'éviter des catastrophes. Un plombier de garde, ça n'existe que pour les sites sensibles et les logements n'en font pas partie.

Les pompiers

Dans les logements, si les fuites mettent en péril la sécurité des personnes, il ne faut pas hésiter à faire intervenir les pompiers. Il n'est pas rare qu'une personne inconsciente à l'origine d'un débordement de baignoire puisse être en danger après une perte de connaissance. L'urgence, c'est de couper l'eau et l'alimentation électrique.

Une fois les mesures d'urgence prises, ne cherchez pas à faire réparer à tout prix. Parfois, prendre une chambre dans un hôtel coutera moins cher que d'accepter sous la contrainte des interventions hors de prix. Il faut savoir prendre du recul, perdre du temps. Nous rappelons que les travaux réparatoires de l'origine d'un sinistre ne sont jamais pris en charge par les assureurs ou faiblement indemnisés. Laissez syndic et bailleur prendre le relai avec leurs entreprises

Le plombier

La première intervention consiste à couper l'eau. Le plombier trouvera toujours le moyen de stopper une fuite. Ce n'est pas l'opération la plus compliquée, sauf si les vannes d'arrêt sont défectueuses ou inaccessibles, ce qui n'est pas rare. L'intervention doit se faire au plus vite, c'est la seule urgence. Le coût de cette intervention reste limitée, mais il faut rester vigilant et refuser la moindre intervention si le plombier réclame plus de 350 euros pour ce travail.

Une fois cette première opération terminée, la suppression de l'origine du sinistre reste à faire. mais pas de précipitation. En effet, il n'est pas toujours utile de faire des recherches de fuite à tout prix. La prise en charge de ces travaux par les assurances reste plafonnée, elle n'en est pas moins importante 3.500 euros en moyenne et les plombiers connaissent ces plafonds. Attention, une facture trop élevée ne sera jamais intégralement remboursée. Au delà de 400 euros valeur récurrente de cette intervention, vous pouvez y être de votre poche. Pour les recherches de fuite, nous apprécions particulièrement les sociétés suivantes :

Pour la réparation de l'origine du sinistre dégâts des eaux, reportez toujours au lendemain. Même si ce sont des travaux de réparation, il s'agit toujours d'un investissement. Prenez le temps de consulter autour de vous d'autres professionnels et faites vous un avis avant de décider une forte dépense. Ne cédez jamais aux pressions d'un prestataire. Si vous n'avez plus d'eau dans votre logement, encore une fois, allez à l'hôtel. Posez vous avant de faire un choix, vous serez toujours gagnants.

Les mesures d'assainissement

Les sinistres dégâts des eaux ne sont pas causés que par les seules fuites. Les eaux usées et les eaux vannes, autrement appelées "eaux grises", peuvent provoquer plus de dégâts que des eaux claires et posent des problèmes sanitaires. Le plombier ne pourra pas faire plus qu'aspirer ces eaux viciées. Des entreprises spécifiquement équipées pour ce type de sinistre vont devoir intervenir. Ces entreprises connues des experts et des compagnies d'assurances sont régulièrement sollicitées. Leurs prestations sont nationalement tarifées et font rarement l'objet de contestation.

Parmi ces prestataires, nous retenons pour leur sérieux :

Les experts d'assuré

Pour réussir la gestion de son sinistre dégâts des eaux, un assuré doit être représenté. Le traitement d'un sinistre dégâts des eaux n'est jamais simple. A commencer par la déclaration de sinistre. Bien remplir le constat amiable de dégâts des eaux va permettre d'éviter des échanges inutiles qui ralentissent la préparation de l'expertise. Il ne faut pas hésiter à confier cette tâche à votre expert d'assuré. Chef d'orchestre, l'expert d'assuré va en accord avec votre compagnie organiser l'arrivée de l'expert d'assurance pour défendre votre dossier sinistre, le gérer de la déclaration jusqu'à la réception des travaux. Vous allez choisir votre expert d'assuré et pour ne pas se tromper, nous préférons les experts adhérents de la FEDEXA.

Mais n'oublions pas notre modèle, monexpertsinistre.com qui propose la gestion complète de votre dossier sinistre dégât des eaux, totalement gratuitement. Vous pouvez prendre rendez-vous, nous vous présenterons ce que nous pouvons faire pour vous.

Nos experts vous répondent

Simple
et gratuit !
Déjà plus
de 50 000 expertises

Une question

Partagez vos questions à nos experts et obtenez une réponse d'expert...
contact@declarer.fr
Notre expert vous répondra sous 48 heures ouvrées.